Incendies de la Cathédrale

Incendies de la Cathédrale

Extraits de l’article sur les 54 striges sculptés Sur des dessins de Viollet -Le -Duc Bâtisseur de la flèche de la cathédrale de Paris.

incendie notre dame victor hugo

Avec le soutien de Victor Hugo

Auteur du roman noir Quasimodo inspirant à son ami Viollet – Le – Duc la genèse du Strige sculptée en cinquante-quatre figurines différentes nées des esquisses hugoliennes à l’encre noire de son hôte de la place des Vosges à Paris. Viollet Le – Duc notant sa planche inclinée à hauteur de coude d’homme. Une hauteur d’écrivain sur laquelle l’écrivain sue sang et eau comme un moine travaillant debout pour soulager son dos.

Sur anges sculptés sauvés du feu de la Cathédrales
Descendus à la grue avant l’incendie aussi criminel
Que celui de l’église de Saint Sulpice à Paris ?

Pour la Cathédrale scandaleusement abandonnée et retardée sur ordre de qui ?
La Franc -maçonnerie n’aiment pas les chrétiens autant que le djihâd qui voudrait imposée en France la Charia ?

Curieusement la sécurité attend. TRENTE – CINQ MINUTES *
Après avoir menti. Disant vingt-cinq sans voir la première alerte.
Faisant attendre dix jours la police qui doit lancer une enquête.
C’est à la deuxième alerte que la Sécurité daigne appeler
Les pompiers à qui l’on supprime la plus grande échelle.

D’où cette épigramme philosophique suivant :

(épigramme)

Les anges sont, dans leur substance, vraiment spirituels.
Leurs attributs matériels ne sont-ils qu’accidentels ?

(Quatrain)

Quand notre Cathédrale de PARIS
Brûle avec toute la France, le monde Hurle,
Son cri avec Hugo est plus puissant qu’une hure
Reviens-nous Notre Dame d’aplomb et en vie !


NB : Hugo, contraint de s’exiler lui-même comme Jules vallès et Chateaubriant, avait donné les droits d’auteur d’un de ses livres N.D.P. en 1832 avec article abordant la genèse hugolienne du Strige,.

Cette première image du mage s’illustre entre sculptures et architecture, gravures et photographies, il y a deux siècles pour que son ami Viollet -le -Duc matérialise ses cinquante-quatre « bêtes » sculptées selon ses dessins, outre sa flèche menaçant ruine. Victor Hugo joua un rôle actif au soutien décisif de la cathédrale de Paris.


Pour prompt retour d’aplomb
Vie des pierres se clame
Au-dessus de ton drame.
Ecoutes -nous ce brame
De cerf qui te réclame
Avec larme de plomb *


De notre Cathédrale,
Tombée en flamme – femme,
Flèche en feu, Ton fanal
Renaîtra de ses flammes

Notre chère belle Dame,
Nos cœurs nus te réclament
Revient avec ton âme,
Nous éteindrons tes flammes.

Trois cent cinquante tonnes :
Le plomb fondu détonne
Sur la nef, ho Madone !

Silence assourdissant
Pour la nouvelle donne
D’un renouveau naissant.

*Dont ce poids important pollue le centre de Paris et dont nous reparlerons.

Claude Ozanne

Brèves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *