À Villeveyrac, une fromagerie de chèvres bio

chèvre

texte publié au journal « Hector », Centre scolaire de la Maison d’arrêt de Villeneuve lès Maguelone

Dès ses premiers mots, Nelly Brodu incite à savourer ses produits réellement bio. En 1998, avec son mari chevrier, doté d’une DJA (Dotation au Jeune Agriculteur), le couple crée une fromagerie. Avec 92 chèvres au compteur, il n’est pas question de faire de l’intensif.

Les Brodu nomment leur production bio La ferme des saveurs. Confiant en leur savoir faire, le couple décide de ne pas adhérer à l’A.O.C. Pellardon parce qu’il réfute d’emblée tout cahier des charges : cette appellation semble réservée aux industriels du fromage et celle-ci est contraignante pour Nelly et son mari. Le couple refuse ce millefeuille administratif.

Leur troupeau de chèvres, dépourvu de toute puce électronique à l’oreille, pour entrer dans un pacage * de traite de leur lait, est éloigné de toute structure d’élevage intensif où le rendement moyen est de 1200 litres de lait pour une centaine de chèvres. Chez les Brodu, pour 92 chèvres, le rendement descend à 500 litres par an. La qualité d’élevage y est indispensable pour l’obtention de celle du bio.

La race de leurs chèvres de Villeveyrac est issue des Saalins de Normandie parce que donnant plus de lait que les Alpines chamoisées. La qualité de cet élevage est soulignée par l’amour et la confiance en ces animaux gardés trois à quatre ans, et suivis par un vétérinaire qui connaît bien cette race.

Cette conférence – dégustation organisée par le SPIP en partenariat avec la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt) et la CIVAM (Centre d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural), a eu lieu au sein même de la Maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, le 5 décembre dernier.

Nous remercions vivement les éleveurs qui ont pris le temps de venir jusqu’à nous pour ce moment riche en émotions et en saveurs autour d’un produit emblématique de notre région.

Claude

* Pacage : action de faire paître le bétail – lieu où on le mène

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + neuf =