Recherche d’une île top secret pour ne pas faire un flop

Suite à l’article Hisser les voiles du Journal Libération. Du 11.01.2016 par Quentin GIRARD et Laerke POSSELT sur Peter SUNDE, activiste Suédois et artiste, cofondateur du site de partage de contenus The Pirate Bay, passé par la prison, (huit mois ferme). Appelant à changer la société dans son ensemble, cette jeune figure de l’Internet libre et du débat sur le copyright, affronte, avec son logos de flibustier, une mer orageuse pour éviter les falaises de marbre du numérique. Ira – t -il avec son radeau du numérique, se fracasser sur un récif ?
Si son combat ne s’engage pas de suite, avec son site, toujours actif, moteur de recherches, symbole des partages en pair à pair permettant d’échanger gratuitement entre internautes, avec qui débattre ? Benoit Thieulin, président du Conseil national du numérique, « Pour un réseau hyper égalitaire et ouvert, sans que ça tombe dans la désillusion », milite pour le maintien des dernières positions illustrant encore les données historiques d’Internet. Quand Peter Sunde souhaite, lui, une victoire en 2016 de Donald Trump crédité de 59% selon le W.P. Intox ou détox (détoxication) ? Contre l’enfumage de la Cop 21 qui concernent 40.000 privilégiés ? (Cf. avis sur la question, de l’année dernière, sur mon site de Comité de soutien à Claude Ozanne.
Les auteurs de Hisser les voiles du journal Libération ont le mérite de démontrer que « La société capitaliste irait vite dans le mur » avec ou « sans carte, Google Maps, une île perdue » si rien n’est fait sans lieu de résistance, à part ceux faciles à neutraliser par le pouvoir. Loin de celle incipit du roman de Stevenson, je me permets d’en suggère une, top secret, (pour ne pas faire un flop), aux intéressés qui voudront me contacter. Placée sous une latitude et à acquérir pour un euro à un pays (qui, heureusement, ne connait pas l’euro, cause de désunion sociale). Une île sans drapeau, sans police pour se replier et résister et à chanter avec ces deux Sonnets de mon bonnet, inédits :

Une île pour résister au totalitarisme du numérique

I
Qui contrôle les câbles
De tous réseaux en pleurs
Moins sociaux que serveurs
Qui tombent sur le râble ?

Qui vous pourrit la vie
Et qui contrôle quoi,
Et entre-autres G.A.F.A.*
Supprimant l’utopie ?

Menace planétaire
Sur l’inégalitaire,
Des réseaux moins ouverts

Sans contrôle du risque
Des ordis. d’une terre
Sous joug du numérique ?

II

Décret pour des actions
Qui déjà, manque d’air,
Dans tout notre univers,
Combat en pétitions.

Comprendre sur le tas,
Rejoindre qui se bat
Fortifier le combat
Crier partout : « A bas

Le to ta li ta risme
Et Wikileak au prisme
Des systèmes qui donnent

Notre indignation. Quand
La perche d’un Snowden
Nous est tendue, céans.

 

* Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon)

Claude Ozanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + neuf =