Poussière d’ondes

À la cadence lente
Des émotions versées
Sur les modestes plis
De l’expression naissante,
Au rythme des soleils
Empilés en collier,
De profil sur le lac
Où les oiseaux abondent ;


À la cadence
Des courses folles
À travers champs,
Main dans la main,
À la cadence
Du métronome
Battant mesure
Au croc du vent ;


Au fil des nostalgies
Du décryptage à froid
Des visages d’hier
Encadrés de lumières,
Mon esprit continue
À fouiller la ténèbre
D’une poussière d’ondes.


Claude Ozanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − 15 =