Le plus grand déni de démocratie en France

En 2005, Jacques Chirac n’a pas acté
Le « non » à l’Europe, à 53% refusé.
Pour un « démocrate », refuser ce « non », c’est le déni
D’un condamné à deux ans de prison avec sursis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.