HYMNE A TA VOIE LACTEE

Pour Suzanne Ozanne

Tout hymne à la beauté
Demande un fils, au fond,
Vient-elle d’un profond
Univers sans clarté

A part les galaxies
Qui éclairent moins que trous
Noirs d’un univers fou
De spirale en toupie ?

Vivante éternité
D’une voie bien tractée
De passante beauté

Où es-tu immortelle
Âme qui vague au ciel,
Hymne à mère lactée ?

                                           

Claude Ozanne, Sotteville-lès-Rouen février 1988

1 Response

  1. CLAUDE OZANNE 4 avril 2018 / 13 h 42 min

    Hymne à voie lactée (Sonnet pour Suzanne Ozanne)

    Ce sonnet a été mal retranscrit. Il convient d’inverser les deux tiercés du sonnet
    et lire les six derniers vers comme suit:

    Où es-tu immortel
    Esprit tiré du ciel,
    Hymne à Mère lactée

    De vive éternité ?
    Passante âme tractée
    En Rolls Royce beauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × quatre =