Comité de soutien

Liste des signataires du Comité de soutien :

Antoine BUFFIN  _  agent immobilier et administrateur de biens
Barbara MEISTER _ office manager, traductrice interprète trilingue
Patrick POGNANT _  professeur d’université, écrivain
Raphael OZANNE _ garagiste
Mélanie OZANNE _ gérante de magasin
Nathalie MARIE-LUCE _ styliste et couturière
Sophie AMARO _ artiste peintre, restaurateur d’oeuvres d’art
Laurence IRENZO _ négociatrice en immobilier
D. BOTTON _ chef de projet web marketing
Pierrre GIMENEZ _ garagiste
Jerzy ZAREMBA _ jardinier paysagiste
Pascale DECAUDIN _ comptable
Jan STOBINSKI _ artiste plasticien, photographe
Mariola NOWAK _ vendeuse
Barbara ORLOWSKA _ avocat pénaliste (Varsovie, Pologne)
Marta FOX _ écrivain
Robert JAROSZEWSKI _ chauffeur routier
Zofia KUROWSKA _ femme de ménage
Aline LEFEBVRE _ médecin retraité
France WERPLANCKE _ négociatrice en immobilier
Michel BACRA _ commerçant retraité
Elena PARINI _ traductrice, écrivain
Joseph DADO _ chirurgien retraité
Laurent BIENFAIT _ employé
Abdelali BELABED _  gérant d’entreprise de conseil en informatique
Andrzej FRUKACZ _ propriétaire de la Maison d’Edition « Ex Libris »
Olu MARTINS _ enseignant, traducteur
Henri DREVON _ architecte retraité
Paul NICOL _ consultant en recrutement
Christian BEUZARD _ architecte
Catherine MOISAN _ infirmière
Max ORENGO _ dessinateur industriel
Bernard-Henri DULUC _ agent d’assurance
Marie DELAQUIS _ retraitée
Brigitte CYPERLING _ enseignante
Martine FRESCO _ commerciale
Rodolphe MARBEUF _ musicien
Fat MANSOURI _ gérant de société
Blandine LEFEVRE _ secrétaire
Jacques VILLETTE _ informaticien
Lidia MOREAU _ ingénieur
Jean-Claude MOREAU _ commerçant retraité
Mireille GALLEK _ retraité
Jacques GALLEK _ retraité fonctionnaire
Laurent FAUDAGUET _ mécanicien
Sandrine FAUDAGUET _ secrétaire
Patricia CACHARD _ assistante de direction bilinque
Ishaq REHMAN _ chef de projet BTP
Paul MARCHETTY _ gérant de société
Carine AGRIODOS _ infirmière
Marie Hélène COPPEY _ infirmière
Marie L’autre GAGNE _ commerçante
Clarisse GABIN _ étudiante
MICHEL Jean François _ commerçant
Cynthia GAUTHIER _ étudiante
Sabrina SOUPRAYEN _ assistante dentaire
Camille FILIN _ esthéticienne
Éric CLOSE  _ chauffeur livreur
Estelle CLAUDE _ commerçante
Marie Line JOFFE _ femme au foyer
Agnès LAMINE _ secrétaire
Florianne CATAN  _ chorégraphe
Melissa JEAN _ danseuse
Michel MAURICE _ danseur
Sophia MAURICE _ danseuse
Abibou KATHIER _ danseur
Clothilde LAVIDAS _ retraitée
Edmond LAVIDAS _ retraité

5 Responses

  1. YASAR EROL 29 septembre 2014 / 13 h 14 min

    Hello Claude c Erol de VLM je suis a st cyprien donne moi de tes news 😉

  2. BECKER Georges 25 avril 2015 / 20 h 05 min

    j’ai bien connu Claude Ozanne quand j’habitais Rouen, en 1969. J’étudiais en fac de pharmacie et rencontrais Claude à la maison des jeunes. Il roulait en Triumph Herald verte. Se souvient-il de moi?
    J’avais écrit quelques critiques d’art au sujet de sa peinture, toute en osmose à l’époque.
    Comment entrer en contact avec lui ? J’habite au Moyen Orient..

    • CLAUDE OZANNE 25 avril 2015 / 23 h 01 min

      Salut Georges, je me souviens bien de toi et de ton article sur ma peinture à Rouen.
      Tu peux m’écrire à l’adresse de mon Comité de soutien : 32 rue de LA TOMBE ISSOIRE, 75014 PARIS, à l’attention du Président du Comité, mon ami, Antoine Buffin.
      Claude

      • ozanne 19 octobre 2017 / 12 h 08 min

        Bonjour Gorges

        Ne parvenant pas à expédier un mail pour signifier que mon procès avec requalification en ma faveur n’est pas programmé,
        *
        peut-être en 2018, je te ferais signe après
        envoie -moi ton adresse postale, et je t’écris.

        Amicalement

  3. CLAUDE OZANNE 17 avril 2018 / 15 h 55 min

    Bonjour,
    Procès au civile presque achevé, j’attend octobre 2018 pour négociation indemnité, en plus de ma condamnation sans aucun débat contradictoire. Jeté en prison en CI suite à article du midi Libre toujours en ligne sur « Coup de feu dans la rue Solferino à Béziers. Alors que la reconstitution a démontré que ça s’est passé dans une galerie d’art fermée. Lequel lieu est une partie privée d’où j’ai appelé le 17 (Police secours) qui a refusé vers minuit, veille d’un W.E. de venir à mon secours, sans arme, pour me défendre suite à première agression au couteau sur moi par un jeune qui squattait une cave pour y mettre son cannabis sur les lieux de la deuxième agression dans la boutique (classée sans suite avec disparition de la fadette au bout d’un an pendant mon incarcération. D’où dépôt de plainte contre le journal « Midi libre » pour diffamation.
    Mon plaignant Français d’origine maghrébine m’a envoyé un de ses amis caïd en prison pour me réclamer une indemnité.
    J’ai refusé son chantage à la Cour d’Assise. Mon avocat de Montpellier a obtenu le Civile. Attend d’un pied ferme la fixation d’une indemnité par le TGI.
    La suite au prochain mail

    Cordialement claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 1 =